Suivez-nous sur

  • facebook
  • twitter

 

Pinakothek der Moderne
Collections de la classique moderne

Escalier monumental dans la Pinacothèque
Pinacothèque © allemagnevoyage

Exposition Florence Henri


Exposition Pinakothek der Moderne Florence Henri, Selbstporträt, 1928 Stiftung Ann und Jürgen Wilde, Pinakothek der Moderne, Munich | © Galleria Martini & Ronchetti, Genua, Italie

La Pinakothek der Moderne réunit quatre collections en un seul bâtiment: art, design, collection graphique, architecture.

Exposition
Florence Henri. Compositions

Jusqu'au 21 septembre 2014

Florence Henri, née le 28 juin 1893, à New York et morte le 24 juillet 1982 à Compiègne dans l'Oise, était une photographe et une peintre suisse d'origine française par son père et allemande par sa mère. Florence Henri se tourne vers la peinture après avoir étudié et pratiqué la musique en tant que pianiste de concert. À Berlin, elle étudie Kurt Schwitters et à Paris Fernand Léger, puis elle rejoint le Bauhaus en 1927, à Dessau, où elle compte Josef Albers parmi ses enseignants. Enfin, elle étudie la photographie avec László Moholy-Nagy. À son retour d'Allemagne, elle rejoint la scène artistique parisienne et crée son propre studio où elle se consacre au portrait, à la photo de mode et publicitaire. À Paris, elle rencontre notamment Man Ray, Germaine Krull et le photographe hongrois André Kertész, qui sont autant d'impulsions importantes pour son travail photographique. Elle développe une œuvre très personnelle, en s'appuyant sur des expériences utilisant des miroirs et des prismes, où son style oscille entre Bauhaus, Dadaïsme et Surréalisme, n'hésitant à adopter des angles de vue originaux et à produire des images fragmentées, comme les cubistes. Florence Henri participe, en 1929, à une exposition pionnière de la nouvelle photographie, film et photo (FiFo), à Stuttgart. En tant que peintre elle est proche des courants contemporains des années vingt et se consacre exclusivement à cet art après la seconde guerre mondiale. En 1930, elle collabore à la revue Cercle et Carré fondée par Michel Seuphor et Joaquín Torres-Garcia.
Source Wikipedia

Informations pratiques

Hébergements à proximité
cliquez ici
Horaires et prix 2014
Horaires d'ouverture

Tous les jours sauf lundi : 10h00 - 18h00
Jeudi : 10h00 - 20h00
Fermé : 6 janvier, mardi gras, 1er mai, 24, 25, 31/12

Prix d'entrée (hors expositions temporaires)
10 Euro, tarif réduit 7 Euro
Un sponsor offre l'entrée gratuite le mercredi pendant un an (info du 15/09/2013).
Dimanche 1 Euro (vous avez bien lu : un Euro)
Ticket journée pour trois Pinacothèque, musée Brandhorst, Sammlung Schack : 12 €
Pinakothek der Moderne
Barer Straße 40
80333 München
Site de la Pinakothek der Moderne (allemand)
Accès
Tram 
Ligne 27: arrêt Pinakotheken
U-Bahn (Métro) U2: arrêt Königsplatz ou Theresienstraße, U3, U6: arrêt Odeonsplatz ou Universität, U4, U5: arrêt Odeonsplatz
Bus
Ligne 100 (Museumslinie): arrêt Pinakotheken



Bookmark and Share

Recherche d'hôtels

Du

Au

Allemagne Voyage pas cher
Recherche personnalisée

Multiples de Beuys

Jusqu'au 11 janvier 2015

Beuys se considérait comme un émetteur et ses multiples comme des antennes pour répandre ses idées vers le plus grand nombre de personnes. Ainsi lorsque Beuys multiplie un objet déjà manufacturé donc par essence multiplié, il augmente son rayon de diffusion et de transmission. Beys éditait ses œuvres que se soient d’estampes, de photographies, d’objet ou de vidéos en grandes séries (parfois jusqu’à 12 000 exemplaires). La Pinakothek der Moderne qui possède une importante collection de ses multiples présente une large palette de ces œuvres.
Joseph Beuys, Iphigenie/Titus Andronicus, 1985, Edition Schellmann, Munich et New York Bayerische Staatsgemäldesammlungen – Sammlung Moderne Kunst in der Pinakothek der Moderne, München © VG Bild-Kunst, Bonn 2014

Joseph Beuys, Rose pour la démocratie directe, 1973, Edition Staeck, Heidelberg Bayerische Staatsgemäldesammlungen – Sammlung Moderne Kunst in der Pinakothek der Moderne, München © VG Bild-Kunst, Bonn 2014

Joseph Beuys, Luge, 1969, Galerie René Block, Berlin Bayerische Staatsgemäldesammlungen – Sammlung Moderne Kunst in der Pinakothek der Moderne, München © VG Bild-Kunst, Bonn 2014

Joseph Beuys, Ja Ja Ja Ja Ja, Nee Nee Nee Nee Nee, 1969, Gabriele Mazzotta Editore, Mailand Bayerische Staatsgemäldesammlungen – Sammlung Moderne Kunst in der Pinakothek der Moderne, München © VG Bild-Kunst, Bonn 2014